Un peu d’éthique dans la profession

Publié le par ALEXANDRE

La morosité du consommateur qui est pollué à en devenir sourd par la publicité des marques ne contribue pas à une bonne image du Marketing.

Ainsi, on peut lire dans http://www.buzz-marketing.fr qu’une nouvelle étude Gallup sur les professions considérées comme honnêtes et éthiques classe la profession de publicitaire en avant dernier... juste avant les vendeurs de voitures. Sale temps donc pour les marketeurs.

Reste à savoir si le code éthique européen dans le secteur des agences-conseils en communication publié par L'EACA, l'Association européenne des agences de communication, changera la donne et réhabilitera la profession.

Publié dans CRM

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sam 21/06/2007 20:01

La question que vous posez me semble tout à fait intéressante, mais je ne pense pas que cela changera quoi que ce soit. La publicité n'a rien avoir avec un espace public où circulent librement les idées, mais simplement un média de libre circulation des marchandises. Superbe citation de Malraux - à laquelle je n'ai pas pu résister pour réagir : "Les idées ne sont pas faites pour être pensées, mais pour être vécues." Voilà qui est fichtrement juste, si les idées ne sont pas faites pour être pensées, elles n'en sont pas moins faites par la pensées. Si les idées étaient faites pour les penseurs, c'est comme si les pâtes étaient faites pour les marchands de pâtes alors qu'elles sont respectivement faites par les uns et par les autres. Et ne nous leurrons pas, les pâtes ne sont pas faites pour être mangées, tout comme le produit de la digestion n'est pas la satisfaction quotidienne de notre physiologie aux fenêtres des antipodes - les toilettes en langage précieux - mais l'énergie de vivre... nos idées, les idées de nos projets.