LAURE MANAUDOU OU L'EFFET PAPILLON

Publié le par C@

          

Quel est le point commun entre ces deux papillons?

Vous ne devinez pas ?

A moins d'avoir passé tout l'été sur une île déserte, impossible d'avoir échappé au triomphe de Laure MANAUDOU. Non contente de ses victoires, de son nom sur Wikipedia, sans oublier son site officiel et encore moins son blog, elle impose en quelque sorte son logo aux marques.

Aussi bien Arena que Lancel  semblent s'en accommoder : Laure MANAUDOU apporte en effet sur ces marques un souffle de dynamisme, sans doute grâce aux battements d'ailes de son papillon.  

Laure MANAUDOU a fait du papillon son signe de reconnaissance et à travers ce symbole, toutes les valeurs et qualités de sa personnalité (volonté -endurance- élégance et grâce) se propagent sur la toile et dans l'opinion publique.

 

Pour étendre le débat, croyez-vous en l'effet papillon ?

Non pas en l'effet dévastateur, selon lequel un battement d'ailes de papillon à Paris peut provoquer quelques semaines plus tard une tempête sur New-York, mis en évidence par le météorologue Edward Lorenz, mais dans le sens où des changements de comportement qui semblent insignifiants au départ peuvent déclencher des bouleversements à grande échelle. 

 

Pour ma part, j'aime en effet à croire que tout un chacun, malgré l'immensité de l'univers et de la blogosphère peut être maître de son destin et accomplir de grandes choses - être à l'origine d'un effet papillon ;))

Quel effet pensez vous que le papillon en entête de mon blog produira dans la blogosphère ?

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Olivier D. alias ze kat 30/08/2006 13:32

Je trouve la description de l'effet Papillon trés réductrice de son application réelle... Certe, c'est souvent un évenement anodin qui est à l'origine d'un résultat de masse, mais c'est plûtot l'accumulation d'actions élémentaires postérieures qui nourrit l'effet originel pour lui donner son ampleur.
Par exemple, la mode "Web 2.0" est née du besoin de donner un nom à un ensemble de méthodes et concepts (parfois indépendants à l'origine) qui bouleversent l'usage d'Internet ; modélisation du concept AJAX (d'interaction sans rechargement de page) à la base des plateformes Dojo, Ruby, et autres qui démocratisent son usage par les développeurs, et les services de mutualisation sociale de l'information pour la partager et l'évaluer, puis la géolocalisation, etc.
L'armée américaine, a elle par contre inversé le problème en 1942 en appliquant à grande échelle et en un temps record la méthode systémique ; pour déterminer comment elle pouvait la guerre, elle a décomposée en plusieurs étapes les besoins en descendant au plus bas de la logistique pour par exemple savoir la quantité de coton nécessaire pour que les GI changent de chaussette tous les jours dans le pacifique... Et d'éviter de "choper" une maladie tropicale :op
Les historiens aiment aussi ce concept pour leurs théories du "Et si...". D'ailleurs, la plus célébre - "et si l'attentat d'Hitler avait réussi..." - n'aurait surement pas eu l'effet que beaucoup escomptés tant ses erreurs stratégiques ont facilité la progression des Alliés. Justement, n'est-ce pas ici l'échec d'un acte isolé qui a induit l'effet global du jour V-E ?
NB: désolé pour le point Godwin :o|