Quand M6 donne une leçon de Marketing

Publié le par C@

M6 nous donne actuellement une vraie leçon de marketing à l’aide de la saga Star Wars. Comment, vous ne vous en étiez pas aperçu ?

Alors, décryptage …

Cette leçon comporte 3 volets :

à Fidélisation :

La diffusion de chaque épisode à lieu un lundi, début de semaine. Or, dans le jargon des statistiques d’audimat des chaînes le Lundi est qualifié de jour ‘creux’.

à Cross Marketing :

Je ne sais pas ce qu’il en est pour vous mais moi je reste sur ma fin depuis hier soir et je n’ai pas été invitée à Cannes pour voir l’Episode III, le chaînon manquant indispensable pour pouvoir comprendre la première trilogie qui est en réalité la deuxième et qui sera diffusée dès Lundi prochain.

Alors, une seule chose à faire, aller au cinéma demain !!! Véritable leçon de maître…

à Rétro Marketing & Recyclage

En diffusant les premiers épisodes qui date des années 70, M6 réconcilie les générations et redonne un souffle nouveau à ce qui aurait paru ringard si les nouveaux épisodes n’avaient pas été diffusés.

Alors, à l’avenir, ne vous laissez pas surprendre par le côté obscur de la force ….

Publié dans TV

Commenter cet article

math 08/06/2005 11:49

Bonjour, je voulais juste revenir sur le sujet du marketing des chaines de télévison. Ce n'est pas d'aujourd'hui que M6 "donne" des leçons de marketing. Regardons l'exemple (fidèlement suivi par TF1) de la music tv-realité : une bonne audience, suivie, le/la/les candidats ont une bonne couverture médiatique (qui ne doit pas leur couter trop cher vu que les photos et interviews font les choux gras de certains journaux et magasines tv), le/les chansons que les élèves apprennent repassent en boucle dans l'oreille du téléspectateur qui commencent à les connaitre et les fredonner. Et plus les émissions passent plus le public connait sa futur idole et ses chansons. Le tout relayé ensuite par un marketing plus traditionnel (pub télé, radio, émission de Cauet...) afin de terminer le processus de fidélisation. Quand on pense au temps et au dépenses nécessaires pour acquérir une image et un taux de notoriété pareil par un "cycle" plus traditionnel, je leur lève mon chapeau !!! Seul écueil pour eux, avec le temps on a pu remarquer que très rares étaient les artistes sortant de ces missions qui durent plus d'une saison...

Je tenais à ajouter que M6 pour paufiner son accroche marketing avait mis la trilogie d'Indiana Jones à raison d'un film par lundi en attendant la saga SW. Avec IJ, M6 a mis en place un élément fédérateur avec moultes messages : Attention, pendant 1 mois 1/2, c'est M6 obligatoire le lundi soir. Ils ont forts quand meme.

PS : je suis allé moi aussi voir SW dès le mercredi ^^

cibi 01/06/2005 01:45

C'est une analyse de fin limier ! bravo pr ton blog ! essaye d'aller sur le mien, ce n'est pas du tout le même genre mais je me régale tout comme toi !! A++

Coach Potato 17/05/2005 14:57

Hello, une petite chaîne comme M6 (par rapport à TF1) a surtout besoin d'une image de marque. Jean Drucker ne disait-il pas "l'image d'aujourd'hui fait les audiences de demain". Moi, je pense que c'est surtout le marketing de SW qui rayonne sur M6 (voir un article sur mon blog intitulé Star Wars Academy!)
Je reviendrai en tout cas souvent sur ton blog "marketing"